L’arthrose, arme de destruction massive? Voici comment la prévenir:


Qu’on se le dise, la douleur causée par l'arthrose n’est pas une fatalité et il est possible de contrer son apparition et de ralentir sa progression.

Mon article d’aujourd’hui vous présente des informations sur l’arthrose et des façons simples et efficaces de diminuer votre risque de la développer ou de voir celle-ci se détériorer.

Bonne lecture!

Denis

Des coussinets hi-tech

Vos cartilages se situent à l’intérieur de vos articulations. Ils sont solidement fixés aux extrémités de vos os, comme de petits coussinets haute technologie qui permettent à vos surfaces articulaires de bouger de façon plus harmonieuse.

Notez que vos cartilages ne reçoivent pas de sang et, lorsqu’ils se blessent, votre corps est incapable de les réparer.

Question d’une internaute


«Si mes cartilages ne reçoivent pas de sang, comment se fait-il qu'ils résistent relativement bien au fil du temps, du moins pendant les premières décennies ?»

Ma réponse


Vos cartilages sont nourris par un liquide (la synovie) qui se trouve à l’intérieur de vos articulations. Le mouvement et l’activité physique permettent à la synovie de prendre soin de vos cartilages. L’immobilité et la sédentarité font exactement l’inverse. La synovie est une des clés pour prendre soin de vos articulations au fil des années.

La douleur causée par l'arthrose n’est pas une fatalité. Il est possible de contrer son apparition et de ralentir sa progression.

Arme de destruction massive

L’arthrose est une maladie qui se compare à une bombe à retardement.


Elle est silencieuse lorsqu’elle se déclenche, mais, avec le temps, elle risque de détruire massivement vos cartilages ainsi que plusieurs autres structures articulaires, dont l'os qui se trouve en dessous des cartilages (os sous-chondral).

C’est votre médecin qui établit le diagnostic d’arthrose.


Il le fait à partir du résultat de la radiographie et en tenant compte de vos symptômes, comme la douleur et la raideur articulaire.

Vos cartilages ne reçoivent pas de sang et, lorsqu’ils se blessent, votre corps est incapable de les réparer.

Ça fait mal?


Pas nécessairement.


Par exemple, il est souvent impossible de relier la sévérité des symptômes au résultat de la radiographie.


Il arrive que des patients soient aux prises avec des douleurs invalidantes alors qu’ils sont atteints d’un stade peu avancé.


L’inverse survient également: un athlète d’élite peut avoir reçu un diagnostic d’arthrose sévère et présenter très peu d’incapacités physiques.

Allégation de favoritisme

L’arthrose peut s’attaquer à chacune des articulations du corps.


On peut toutefois l’accuser de favoritisme, puisqu’elle a une propension à s’attaquer aux genoux, aux hanches, aux épaules ainsi qu’aux vertèbres du cou et du bas du dos.

Vous aimez ce blogue?


Sachez que d'autres conseils se trouvent également sur la chaîne YouTube de Denis.

Découvrez-la (et abonnez-vous) en cliquant ici.

Arthrose ou arthrite?


L’arthrite et l’arthrose sont parfois confondues, et à juste titre, puisqu’elles ont plusieurs points en commun.

L’arthrite est un diagnostic qui regroupe plusieurs maladies des articulations. Elle peut être d’origine inflammatoire, infectieuse, dégénérative et, lorsque tous les tests sont négatifs, on dit qu'elle est idiopathique (d’origine inconnue).

Pour en connaître davantage sur l'arthrite, visitez le site de la Société de l’arthrite.

L’arthrose est une forme d’arthrite, soit la plus fréquente d’entre toutes, et elle est issue de processus dégénératifs. Certains l’appellent ostéoarthrite.

Un mariage forcé

L’arthrose et l’arthrite peuvent coexister.


Par exemple, une destruction complète des cartilages par l’arthrose peut provoquer de l’enflure (processus inflammatoire).


Et malheureusement, dans ces circonstances, le divorce est difficile à obtenir.

Le facteur sonne-t-il à votre porte?


L’arthrose est associée à plusieurs facteurs de risque. Il est toutefois difficile de les énumérer de façon exhaustive puisqu’ils varient selon l’articulation concernée.


Voici quelques-uns d’entre eux en commençant par les facteurs de risque pour lesquels vous ne pouvez (malheureusement) rien changer:

  • l’avancé en âge ;

  • certaines maladies, (ex.: l’arthrite rhumatoïde) ;

  • les prédispositions héréditaires ;

  • un emploi physiquement exigeant.

Les facteurs de risque que vous pouvez (heureusement) modifier:

  • le surpoids ;

  • l’obésité ;

  • un niveau d’activité très élevé (ex.: athlètes d’élite) ;

  • certaines carences alimentaires.

C'est gratuit!


Allez au bas de la page pour vous abonner à l'infolettre Conseils d'un physio et recevoir les nouveaux articles. Inscrivez votre courriel, puis cliquez sur «abonnez-moi».

4 façons simples de prévenir l'arthrose


[1] Perdez quelques kilos.


L’obésité est notamment associée à une augmentation de l’incidence des cas d’arthrose, mais aussi à une progression plus rapide des symptômes.


Perdre quelques kilos peut faire une différence significative sur votre douleur, tant son intensité que sa fréquence, ainsi que sur l’alignement articulaire.

[2] Marchez.


Il a été démontré que de marcher plus souvent diminue la douleur causée par l’arthrose, notamment aux genoux.


Le chiffre magique serait de 6000 pas par jour.


Ça vous intéresse de mettre ce conseil en pratique?


Il est recommandé de le faire graduellement, en commençant par un objectif atteignable, comme 3000 pas par jour.

[3] Demandez les détails de la fracture.


Une fracture dont le site se trouve à l’intérieur de votre articulation multiplierait votre risque d’arthrose par 20.


Voilà une excellente source de motivation pour récupérer complètement votre mobilité, votre force musculaire et vos capacités fonctionnelles lorsque votre ossature sera rétablie, et la fracture consolidée.

[4] Faites de l’aérobie.


Les exercices qui stimulent vos capacités cardiovasculaires vous permettent de mieux contrôler les facteurs de risque modifiables et de diminuer votre risque de développer de l’arthrose ou de voir votre condition se détériorer.



Une conférence?


Denis consacre une grande partie de ses activités professionnelles à donner des conférences, au Québec et à l'étranger, que ce soit en milieu de travail, en entreprise ou dans des organismes communautaires.


Il est aussi possible de demander à votre bibliothèque locale d'inviter Denis à présenter une de ses conférences.


Cliquez ici pour obtenir plus d’informations sur les conférences.



Des guides pratiques et utiles


Denis est physiothérapeute et un clinicien expérimenté, minutieux et reconnu. Il est aussi auteur et chroniqueur à la radio et à la télé.


Procurez-vous ses plus récents livres, au Canada, en France ainsi que plusieurs autres pays de la francophonie, ou en cliquant sur les hyperliens suivants:





Des conseils en vidéos!


Cliquez ici pour découvrir la chaîne YouTube de Denis.

Les informations que vous y découvrirez sont complémentaires aux différents livres de Denis. Elles concernent notamment la douleur au dos et au cou, la posture, les exercices thérapeutiques et la prévention de plusieurs problèmes de santé.

Et n'hésitez pas à vous abonner pour être informé des dernières mises en ligne!

#arthrose #arthrite #vieillissement #douleuraugenou

 

Vous êtes présentement sur le site nord-américain. Cliquez ici pour visiter le site européen.

***

Ce site a été mis à jour le

14 septembre 2020. Les informations contenues sur ce site vous sont fournies à titre informatif. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Consultez votre médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé. Toute reproduction est interdite sans le consentement de l’auteur. 

 

© Denis Fortier 2015-2020

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Social Icon