Souffrez-vous de fasciite plantaire?



Avez-vous mal en mettant le pied au sol, le matin? La douleur au talon vous cause-t-elle des difficultés à marcher, à sauter ou à demeurer longtemps en position debout?

Si vous avez répondu positivement à ces questions, vous souffrez peut-être d’une fasciite plantaire.

Voici des informations et des exercices à cet égard qui vous aideront, je l'espère, à maintenir la santé de vos pieds.

Bonne lecture!

Denis


Qu’est-ce qu’une fasciite plantaire?

Les fascias sont des enveloppes fibreuses qui recouvrent certaines structures de votre corps comme vos muscles. Vos fascias plantaires se situent sous la voûte plantaire et ils participent à la mécanique du pied.

Une fasciite plantaire est une douleur située à un endroit précis, soit sous la voûte plantaire ou au talon. Il s’agit de la douleur la plus fréquemment observée au talon et dont le diagnostic est posé après avoir fait l’historique du problème, puis un examen fonctionnel, c’est-à-dire la palpation de votre pied ainsi que l’évaluation d’éléments précis comme votre mobilité, votre démarche et votre posture.

Dans la grande majorité des cas, elle se résorbe grâce au repos ou à un traitement conventionnel.

De l’inflammation, vraiment?

La douleur causée par la fasciite plantaire est notamment présente le matin lors des premiers pas ou après une immobilisation prolongée. Or, malgré un nom qui se termine en «ite» et qui suggère un phénomène inflammatoire, plusieurs auteurs affirment que la fasciite plantaire n’est pas un processus inflammatoire, mais plutôt dégénératif, altérant notamment la qualité des tissus de collagène.

La fasciite plantaire toucherait toutes les catégories d’âges et les différents niveaux de conditions physiques, les sportifs et les personnes sédentaires, bien que sa prévalence serait plus élevée chez les femmes âgées de 40 à 60 ans, du moins selon certains auteurs. La principale conséquence d’une fasciite plantaire est la perturbation des activités qui se pratiquent en position debout, au travail ou dans la vie de tous les jours.

L’épine de Lenoir?

Dans le langage populaire, la fasciite plantaire est souvent appelée épine de Lenoir. Or, cette dernière consiste plutôt en une excroissance osseuse qui peut être, entre autres, attribuable à plusieurs conditions de santé, dont la fasciite plantaire. Il est pertinent d’ajouter qu’une épine de Lenoir ne cause pas systématiquement de douleur.

6 facteurs de risque de la fasciite plantaire

  1. Être debout de façon prolongée et de façon répétitive, particulièrement au travail.

  2. L’obésité, soit un indice de masse corporelle (IMC) de plus de 30.

  3. Une diminution de mobilité du pied.

  4. La pratique régulière et soutenue de certains sports, comme la course à pied.

  5. Au-delà des activités et des facteurs de risque modifiables, certaines particularités anatomiques du fascia pourraient contribuer aux prédispositions à la fasciite plantaire, comme l’ont récemment démontré des chercheurs américains.

  6. Un cas sur dix deviendrait chronique. Le fait de commencer le traitement tardivement, être obèse ou d’avoir une atteinte aux deux pieds.

L’adaptation à la douleur


Parce que votre corps est bien fait, il parvient à fonctionner, notamment en modifiant sa façon de bouger en présence de douleur, comme c’est le cas si vous souffrez d’une fasciite plantaire. Or, cette adaptation a un prix à payer: certains muscles doivent redoubler d’ardeur tandis que d’autres cessent de se contracter, en partie ou en totalité. La faiblesse, la fonte musculaire et la diminution de mobilité peuvent s’installer au fil du temps. Afin de maximiser vos chances de guérison, il est indispensable de prendre soin de votre pied le plus tôt possible et, si le simple repos ne règle pas rapidement la situation, consultez votre médecin ou un physiothérapeute. Il est nécessaire d’établir un plan de traitement qui ne vise pas que la diminution de la douleur, mais aussi l’évaluation et la rééducation d’éléments comme la force, l’endurance, la mobilité et l’équilibre. Souvenez-vous que les mécanismes d’adaptation de la douleur sont insidieux et se déroulent souvent à votre insu.

3 choses que vous pouvez faire en présence d’une fasciite plantaire

  1. Mettez votre pied au repos en évitant les mouvements ou les activités qui déclenchent ou augmentent la douleur. Évitez l’immobilisation complète du pied, ce qui est contre-productif.

  2. Appliquez de la glace durant environ 15-20 minutes que vous aurez placée dans une serviette humide. La glace a pour effet de diminuer la douleur. Elle doit être accompagnée d’une intervention plus complète.

  3. Faites des exercices afin de préserver les capacités de votre pied, de votre cheville et de vos orteils comme leur mobilité, leur force, leur endurance et l’équilibre.

Vous aimez ce blogue?

Pourtant, les meilleurs conseils ne se trouvent pas sur ce blogue, mais bien dans les livres de Denis, dont:

- Conseils d’un physio pour une meilleure posture;

- 99 façons de prévenir les effets du vieillissement;

Demandez-les à votre libraire!

Les injections

Les injections sont-elles efficaces contre la douleur causée par la fasciite plantaire? Il semblerait que oui, particulièrement à court terme, et pour les cas chroniques. Il existe aussi des injections de corticostéroïdes, mais aussi de plasma riche en plaquettes. Celles-ci seraient d’ailleurs plus efficaces à long terme. Notez que la composition exacte du produit injecté de même que l’endroit précis de l’injection influencent considérablement l’efficacité de ce type de traitement.


La physiothérapie

La physiothérapie propose plusieurs types de traitements pour en finir avec la fasciite plantaire. En voici quelques-uns:

  • Les exercices thérapeutiques. Ceux-ci diffèrent de simples exercices, notamment en raison de leur spécificité quant à votre condition physique, l’évolution des symptômes et au rythme auquel le physiothérapeute les modifiera.

  • L’électrothérapie. Elle se décline de différentes façons. Une des modalités particulièrement employées est la thérapie par ondes de choc radiales. Il est nécessaire de préciser que cette dernière est toutefois beaucoup plus efficace lorsqu’elle fait partie d’un traitement plus complet qui inclut, entre autres, des exercices thérapeutiques.

  • L’application de bandes adhésives de type taping. Ces techniques peuvent contribuer à la diminution de la douleur, particulièrement à court terme, ainsi qu’à l’augmentation de la stabilité du pied.

  • Une évaluation et un suivi en physiothérapie sportive. Cela vous permettra de mieux comprendre et d’agir sur les symptômes lorsque ceux-ci sont reliés à la pratique d’un sport.

  • La rééducation posturale. Il est fondamental de considérer l’ensemble de la posture dans le traitement de la fasciite plantaire. Le corps est une mécanique complexe et les pieds y jouent un rôle de premier plan. Une étude récente a par ailleurs démontré que certaines postures de pieds multiplient par quatre les probabilités de réussite du traitement.

La course à pied


La fasciite plantaire serait la troisième source de blessures en course à pied. Selon des chercheurs brésiliens, les coureurs aux prises avec une fasciite plantaire démontrent un patron de course différent des sujets sains. Par exemple, la partie arrière du pied se déploie différemment, entraînant un stress plus élevé sur le talon. Cela s’explique, entre autres, par des changements dans la qualité du fascia, mais aussi par la modification du patron de course dû à la crainte du coureur de reproduire ou non la douleur. Afin de favoriser un meilleur pronostic, il est essentiel que le traitement soit établi en considérant l’ensemble de la situation incluant le type de chaussure, la technique de course et les paramètres de l’entraînement.

C'est gratuit!

Cliquez ici pour vous abonner à l'infolettre Conseils d'un physio et recevoir les nouveaux articles. Inscrivez votre courriel, puis cliquez sur «abonnez-moi».

Programme d’exercices

(Exercices tirés du livre 99 façons de prévenir les effets du vieillissement)

Lectures

La section sur la santé osseuse (p. 10 à 26), la mobilité (p. 53 à 68) et l'équilibre (p. 70 à 97).

Programme d’exercices

Aucun exercice ne doit reproduire la douleur. Suivez les principes de progressivité, c'est-à-dire que vous devez adapter à vos capacités l'amplitude des mouvements faits pendant les exercices ainsi que la vitesse et le nombre de répétitions. La progression doit se faire lentement, par exemple et, au besoin, prenez une journée de repos avant de refaire les exercices. Le but de ce programme est de préserver la santé de votre pied. Choisissez de 4 à 6 exercices parmi ceux-ci:

  1. La détente du pied: 31A, 31B et 31C.

  2. La musculature: 11B, 11C et 11I.

  3. La mobilité: 20R, 20S, 20T, 20U et 20V.

  4. L’équilibre: 32E, 33A, 33B, 33H et 33L.

Des guides pratiques et utiles

Denis Fortier est un clinicien expérimenté, minutieux et reconnu. Il est aussi auteur et chroniqueur à la radio et à la télé.

Procurez-vous ses plus récents livres en cliquant sur les titres suivants:


Vous souhaitez organiser une conférence en milieu de travail ou communautaire? Vous souhaitez demander à votre bibliothèque locale d'inviter Denis à présenter une de ses conférences?

Cliquez ici pour obtenir plus d’informations sur les conférences de Denis Fortier.

Et cliquez ici pour retourner à la page principale du blogue.



Des conseils en vidéos!

Cliquez ici pour découvrir la chaîne YouTube de Denis.

Les informations que vous y découvrirez sont complémentaires aux différents livres de Denis. Elles concernent notamment la douleur au dos et au cou, la posture, les exercices thérapeutiques et la prévention de plusieurs problèmes de santé.

Et n'hésitez pas à vous abonner pour être informé des dernières mises en ligne!


 

Vous êtes présentement sur le site nord-américain. Cliquez ici pour visiter le site européen.

***

Ce site a été mis à jour le

3 août 2020. Les informations contenues sur ce site vous sont fournies à titre informatif. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Consultez votre médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé. Toute reproduction est interdite sans le consentement de l’auteur. 

 

© Denis Fortier 2015-2020

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Social Icon