top of page

Disque intervertébral: 7 choses à connaître pour soulager la douleur au dos


Le disque intervertébral est directement lié à la santé du dos et du cou. Or, plusieurs mythes à son endroit devraient être déboulonnés.


Mon article d’aujourd’hui présente 7 choses à savoir absolument sur le disque intervertébral pour mieux soulager la douleur au dos. Je donne aussi des liens vers des vidéos qui proposent des solutions pour prendre soin de son dos.


Bonne lecture!


Denis

 


1. Il n'a aucun bon sang... ou presque

Le disque intervertébral n’est pas vascularisé, c’est-à-dire qu’il ne reçoit pas ou très peu de sang. Cette particularité le prédispose aux blessures puisqu’il est incapable de s’autoréparer, comme la peau ou la plupart des structures du corps humain.


Puisque les processus de cicatrisation lui sont étrangers, il est recommandé de prendre soin de ses disques en maintenant une bonne mobilité du dos et en stimulant les muscles stabilisateurs. Les exercices de gainage contribuent à l'atteinte de ces deux objectifs. Ils apportent également plusieurs autres bénéfices. J'en parle dans cette vidéo que vous trouverez sur ma chaîne YouTube.



2. N'y a-t-il pas de fumée sans blessure?

Le tabagisme est un des facteurs de risque de blessures aux disques intervertébraux et de douleurs au dos.


Pourquoi?


Parce que le tabagisme altère la qualité de plusieurs tissus humains, comme les vaisseaux sanguins. Le disque intervertébral en fait malheureusement partie. Par exemple, une équipe de chercheurs internationale a démontré que fumer peut altérer la santé des disques cervicaux et accélérer leur dégénérescence. Et cette revue systématique a conclu que le tabagisme favorise le développement de la hernie discale lombaire.


Voilà une raison supplémentaire de réduire sa consommation de tabac, voire de la cesser.

Fumer peut altérer la santé des disques cervicaux et accélérer leur dégénérescence. Cela peut aussi favoriser le développement de la hernie discale lombaire.


3. Il profite de la meilleure utilisation du collagène

Un disque intervertébral

Beaucoup de choses sont dites et écrites sur les propriétés du collagène, notamment quant aux préoccupations esthétiques.


Or, un des meilleurs usages du collagène ne se trouve pas dans tel ou tel petit pot de crème, mais à l’intérieur même de vos 23 disques intervertébraux.


En effet, ceux-ci contiennent du fibrocartilage, riche en collagène. Cette composition chimique, liée à d'autres composantes du disque, contribue à en faire un redoutable amortisseur de choc.


Le disque est donc un fibrocartilage qui unit la vertèbre du haut avec celle du bas. Il agit comme une pseudoarticulation et représente le quart de la longueur de la colonne vertébrale.


Le disque est formé de deux structures, comme le montre l'illustration:

  • Le noyau (en bleu foncé): il est gélatineux et se situe légèrement à l’arrière du centre du disque. L’avancée en âge lui fait perdre une partie de son aspect gélatineux. Il devient alors plus fibreux.

  • L’anneau (en bleu pâle): elle est faite de lamelles fibreuses concentriques.

* La moelle épinière et les racines nerveuses sont illustrées en jaune.

 

C'est gratuit!


Allez au bas de la page pour vous abonner gratuitement à mon infolettre. Vous êtes déjà des milliers à l’avoir fait. C’est génial!

 

4. Il est parfois un vrai dégénéré.

Les processus dégénératifs touchent fréquemment le disque intervertébral, notamment parce qu'il n'est pas vascularisé, comme mentionné plus haut.


Quatre diagnostics sont souvent posés. Les voici expliqués en quelques mots.

  • La discarthrose: l'usure irréversible d'un ou plusieurs disques intervertébraux.

  • La protrusion discale: une partie du noyau est déplacée vers les limites externes du disque. Elle cause un renflement localisé au pourtour du disque.

  • La hernie discale: une partie du noyau est déplacée à l'extérieur du disque.

  • La hernie discale séquestrée: une partie du noyau est déplacée à l'extérieur du disque et celle-ci est complètement détachée du reste du disque.

Les processus dégénératifs touchent fréquemment le disque intervertébral, notamment parce qu'il n'est pas vascularisé comme mentionné plus haut.

5. Sa santé est liée au profil de son utilisateur.

Plusieurs études ont montré que certains profils génétiques sont associés aux blessures des disques intervertébraux.


Ces caractéristiques génétiques sont notamment associées au collagène, à des marqueurs de l’inflammation et aux facteurs de croissance.


La génétique est donc un facteur de risque non modifiable d'atteinte au disque intervertébral. Il faut en tenir compte dans l'approche thérapeutique et miser encore davantage sur la prévention des facteurs de risque modifiables, comme l'exposition prolongée aux vibrations, particulièrement dans son milieu de travail.

 

Vous aimez mon blogue?


Approfondissez les sujets abordés en vous abonnant à ma chaîne YouTube en cliquant ici, ou en vous procurant un de mes livres. Vous les trouverez des deux côtés de l'Atlantique!

 

6. Ce que vos disques blessés n’aiment pas.

Nos disques intervertébraux manifestent une générosité à toute épreuve afin qu'on puisse vaquer à nos occupations. Or, il existe une courte liste de choses qu’ils n’aiment pas lorsqu'ils sont blessés. Tenons-nous loin de chacun de ces éléments et nos disques s’en porteront mieux.

  • Les vibrations, comme celle d’un moteur ou d’une machinerie;

  • les longs déplacements en voiture, la combinaison de la position prolongée et des vibrations augmentent le risque de blessures;

  • le fait de se pencher vers l'avant et de se tourner, comme lorsqu'on fait son lit. Cela accentue la pression et peut accentuer une douleur existante.


7. Vos disques ont besoin d'expertise.

En présence d'un problème au disque intervertébral, un professionnel de la réadaptation peut vous guider vers les bons gestes, les bons exercices et les meilleures habitudes de vies pour avoir un dos en santé.


Par exemple, les professionnels de la physiothérapie (au Québec) et les kinésithérapeutes (de l'autre côté de l'Atlantique) ont l'expertise pour vous accompagner dans votre démarche thérapeutique. N'hésitez pas à les consulter.


En présence d'un problème au disque intervertébral, un professionnel de la réadaptation peut vous guider vers les bons gestes, les bons exercices et les meilleurs habitudes de vies pour avoir un dos en santé.

Des guides pratiques et utiles


J’ai écrit plusieurs romans et des guides pratiques. Procurez-vous-les en cliquant sur les titres suivants:




Des conseils en vidéos!


Les informations que vous y découvrirez sont complémentaires à mes différents livres. Elles concernent notamment la douleur au dos et au cou, la posture, les exercices thérapeutiques et la prévention de plusieurs problèmes de santé.


Et n'hésitez pas à vous abonner pour être informé des dernières mises en ligne!

コメント


Ancre 1
bottom of page