Douleur à la hanche: la tendinopathie, une cause méconnue


Les douleurs à la hanche peuvent avoir des répercussions considérables dans votre vie.

Par exemple, elles risquent de perturber votre endurance à la marche, votre sommeil, vos activités sociales et, à long terme, de nuire à la santé de vos articulations.

Les muscles fessiers font souvent partie du problème.

Et ceux-ci ne font pas de discrimination quant à votre niveau d’activité physique: ils risquent de vous incommoder, que vous soyez sédentaire ou sportif, notamment si vous êtes amateurs de course à pied.

Mon article d’aujourd’hui vous propose des informations, des conseils et des exercices pour soulager les tendinopathies des fessiers.

Bonne lecture!

Denis

3 pour 1

On parle souvent des fessiers comme d’un seul et même muscle. Or, la nature nous a bien dotés. Nous profitons d’un groupe de trois muscles fessiers, plutôt qu’un seul.

  • Grand fessier: il est le plus volumineux et le plus superficiel des trois. Capable de générer une force élevée, il se divise en deux faisceaux et relie votre bassin (iliaque, sacrum et coccyx) à l’os de votre cuisse, le fémur.

  • Moyen fessier: de dimension plus modeste, il se trouve en dessous du grand fessier et s’attache sur votre bassin (l’aile iliaque) pour rejoindre votre fémur (grand trochanter) par un tendon.

  • Petit fessier: il se trouve aussi sur l’os iliaque, en dessous du moyen fessier, et il s’attache également sur votre fémur (grand trochanter) par un tendon distinct du moyen fessier.

La contraction de vos fessiers est essentielle à la majorité de vos activités, que vous soyez immobile ou en mouvement. Voici leurs principales fonctions:

(1) Extenseurs de la hanche. Exemple: debout, votre cuisse se déplace vers l’arrière.

(2) Abducteurs de la hanche. Exemple: votre cuisse se déplace vers le côté, comme un battement latéral de la jambe.

(3) Rotateurs de la hanche. Exemple: votre cuisse effectue un mouvement de rotation sur elle-même, comme cela survient lorsque vous placez votre cheville sur le genou opposé.

(4) Stabilisateurs du bassin. Exemple: le maintien de la position du bassin, peu importe les mouvements du tronc, des membres inférieurs ou des membres supérieurs.

La contraction de vos fessiers est essentielle à la majorité de vos activités, que vous soyez immobile ou en mouvement.

C’est quoi, une tendinopathie?

Une tendinopathie est une blessure à un tendon.

Dans le langage populaire, on utilise plus souvent le terme tendinite qui suggère un processus inflammatoire comme d’autres diagnostics médicaux qui se terminent en «ite».

Or, le terme tendinite est souvent utilisé à tort.

Pourquoi? Parce que dans bien des cas, il y a une absence de processus inflammatoires, alors que ce sont plutôt des processus dégénératifs qui expliquent la douleur. La tendinose est alors le terme à privilégier.

Les tendinites, les tendinoses et les différentes formes de déchirures font partie de la grande famille des tendinopathies.

La tendinopathie des fessiers concerne principalement les petits et moyens fessiers.

Ce qui augmente votre risque de tendinopathie des fessiers



Les tendinopathies des fessiers sont beaucoup plus fréquentes qu’on pourrait le croire. Et, dans bien des cas, il est parfois difficile d’établir la cause précise. Vous êtes plus à risque d’en souffrir dans les contextes suivants:

  • vous avez effectué un mouvement de côté avec la jambe, brusque et soudain (ou répétitifs) comme un faux mouvement pendant une perte d’équilibre.

  • votre volume de marche est très élevé, notamment en raison du type d’emploi que vous occupez.

  • vous pratiquez la course à pied et vous avez augmenté trop rapidement votre charge d’entraînement.

  • votre patron de course ou de marche est inadéquat, notamment lorsque votre genou du côté atteint s’approche exagérément de l’autre genou (adduction) pendant la marche ou la course.

Les tendinopathies des fessiers sont beaucoup plus fréquentes qu’on pourrait le croire. Et, dans bien des cas, il est parfois difficile d’établir la cause précise.

Conseil 1: en présence de douleur, il est préférable d’éviter de rester debout ou assis en gardant les jambes croisées, d'adopter des postures pendant lesquelles votre bassin n’est pas à l’horizontale et de maintenir les jambes croisées ou les genoux très rapprochés (assis ou debout).

Conseil 2: souvenez-vous que vos mouvements ne sont pas les seuls éléments qui contribuent au problème. Certains types de morphologie seraient plus susceptibles de développer des tendinopathies des fessiers.

Vous aimez ce blogue?

Sachez que d'autres conseils se trouvent également sur la chaîne YouTube de Denis.

Découvrez-la (et abonnez-vous) en cliquant ici.


Reconnaissez-vous ces symptômes?


Une tendinopathie des fessiers risque de vous causer ceci:

Ça vous fait mal: au début, vous banalisez la douleur puisqu’elle ne vous incommode pas. Puis, elle se dégrade peu à peu et finit par compliquer vos déplacements et plusieurs activités qui requièrent d’être debout sur une jambe (exemple: vous habiller, monter les escaliers, etc.), que ce soit au travail, dans les loisirs ou dans les sports.

C’est tendu: vous sentez des tensions musculaires lorsque vous palpez vos muscles fessiers, notamment sur le côté de votre hanche, près du fémur.

C’est raide: vous avez du mal à vous relever après avoir été assis durant de longue minutes, particulièrement si vos fesses étaient plus basses que vos genoux, comme sur un divan trop mou.

Votre sommeil est perturbé: vous n’arrivez plus à dormir sur le côté douloureux en raison de la pression qu’exerce le poids de votre corps sur votre hanche. Il arrive même qu’il soit impossible de dormir sur l'autre côté.

Souvenez-vous que vos mouvements ne sont pas les seuls éléments qui contribuent au problème. Certains types de morphologie seraient plus susceptibles de développer des tendinopathies des fessiers.


Bursite, vraiment?


Autrefois, un diagnostic de bursite était souvent attribué à la douleur située sur le côté de la hanche, soit à de l’inflammation de la bourse (un petit coussinet situé à l’intérieur ou près de l’articulation).

Des études récentes ont démontré que ce type de douleur n’était pas toujours associé à un phénomène inflammatoire de la bourse, mais bien à un problème au tendon du petit ou moyen fessier, soit une tendinopathie.

​Il y a un autre petit truc à retenir...

Les symptômes de l'arthrose de la hanche ressemblent parfois à ceux d’une tendinopathie des fessiers.


Par exemple, tous deux peuvent rendre difficile le fait de vous relever après avoir été longtemps assis.


Voici un truc pour distinguer l’arthrose de la tendinopathie: l’arthrose entraîne une raideur et/ou une douleur à la hanche lorsque vous effectuez une flexion du tronc, comme si vous attachez vos souliers. Ce mouvement est généralement indolore en présence d’une tendinopathie des fessiers.

C'est gratuit!


Allez au bas de la page pour vous abonner à l'infolettre Conseils d'un physio et recevoir les nouveaux articles. Inscrivez votre courriel, puis cliquez sur «abonnez-moi».

Comment le tendon finit-il par se blesser?


Vos tendons sont conçus pour recevoir une certaine quantité de tensions, celles-ci pouvant être générées par:

  • la contraction musculaire (tension active);

  • l’étirement du tendon (tension passive);

  • une combinaison des deux précédents éléments (tensions mixtes).

Le tendon possède également une capacité d’adaptation, c’est-à-dire qu’il devient plus fort et plus résistant lorsqu’il est soumis à des tensions accrues.

Du moins, jusqu’à une certaine limite...

Lorsquele tendon subit des tensions exagérément répétitives, soudaines ou violentes, cela risque d’occasionner des blessures.

L’absence de tension, notamment provoquée par la sédentarité, peut aussi causer des dommages, au fil du temps.

Conseil: lorsque la douleur s’est résorbée, reprenez vos activités graduellement, en augmentant peu à peu, la durée, l’intensité et la fréquence. Cela permettra à vos tendons de s’adapter plus facilement et d’éviter une nouvelle blessure.

Le tendon possède également une capacité d’adaptation, c’est-à-dire qu’il devient plus fort et plus résistant lorsqu’il est soumis à des tensions accrues. Du moins, jusqu’à une certaine limite...


Prenez soin de vos muscles

La tendinopathie des fessiers est associée à la faiblesse musculaire des fessiers, et ce, bilatéralement. Des chercheurs australiens l'ont estimée à 32% du côté atteint et à 23% du côté sain.

Conseil: une fois la douleur résorbée, il est indispensable de retrouver votre force musculaire, que celle-ci ait été une cause ou une conséquence du problème. L’endurance musculaire, la stabilité et la puissance doivent aussi être rééduqués. Des accessoires comme celui-ci ou celui-là peuvent être utiles à cet égard.




Améliorez la montée des escaliers

Les personnes aux prises avec une tendinopathie des fessiers monteraient les escaliers en plaçant excessivement la jambe et le genou vers l’intérieur (lorsque le pied entre en contact vers la marche). Aussi, leur bassin aurait 4,5 fois plus de risque d'effectuer des mouvements d’inclinaison.

Conseil 1: lorsque vous montez l’escalier, assurez-vous que vos jambes demeurent relativement parallèles et évitez que les genoux se rapprochent l’un de l’autre.


Conseil 2: lorsque vous montez l’escalier, placez les mains sur votre bassin et assurez-vous que celui-ci demeure à l'horizontale. En d’autres mots, éviter les déhanchements exagérés ou les positions asymétriques du bassin.

Ça se traite, une tendinopathie?

Oui.


En donnant suffisamment de temps et de repos à votre corps afin qu’il puisse réparer la blessure du tendon. Il est également indispensable d’identifier le ou les éléments déclencheurs pour éviter de les reproduire.

Lorsque la douleur s’est dissipée, il est nécessaire de rééduquer la musculature du tronc et des membres inférieurs.


Consultez un médecin ou un physiothérapeute afin d’obtenir une évaluation et un plan de traitement adapté à votre condition.


Un programme d’exercices, l’utilisation de la thérapie par ondes de choc et les injections de cortisone font partie des traitements efficaces.


Suggestion lecture


Votre douleur est associée à la course à pied? Je vous recommande le livre de mon collègue Blaise Dubois, expert en course à pied.



Programme d'exercices

La santé de fessiers

Voici un programme conçu à partir des exercices tirés du livre 99 façons de soulager les douleurs au dos et au cou. Aucun des exercices suivants ne doit reproduire la douleur. Suivez les principes de progressivité, c'est-à-dire que vous devez adapter à vos capacités l'amplitude des mouvements faits pendant les exercices ainsi que la vitesse et le nombre de répétitions. La progression doit se faire lentement. Au besoin, prenez une journée de repos avant de refaire les exercices. Choisissez de 4 à 6 exercices parmi ceux des programmes proposés.

Souplesse: 74A, 74B et 74C

Stabilité: 68B et 68C

Force: 55E (variante 2), 55G. 55H et 73E

Détente: 64A et l'automassage de la page 171



Une conférence?

Denis consacre une grande partie de ses activités professionnelles à donner des conférences, au Québec et à l'étranger, que ce soit en milieu de travail, en entreprise ou dans des organismes communautaires.


Il est aussi possible de demander à votre bibliothèque locale d'inviter Denis à présenter une de ses conférences.


Cliquez ici pour obtenir plus d’informations sur les conférences.



Des guides pratiques et utiles

Denis est physiothérapeute et un clinicien expérimenté, minutieux et reconnu. Il est aussi auteur et chroniqueur à la radio et à la télé.


Procurez-vous ses plus récents livres, au Canada, en France ainsi que plusieurs autres pays de la francophonie, ou en cliquant sur les hyperliens suivants:




Des conseils en vidéos!

Cliquez ici pour découvrir la chaîne YouTube de Denis.

Les informations que vous y découvrirez sont complémentaires aux différents livres de Denis. Elles concernent notamment la douleur au dos et au cou, la posture, les exercices thérapeutiques et la prévention de plusieurs problèmes de santé.

Et n'hésitez pas à vous abonner pour être informé des dernières mises en ligne!

Des articles à lire:

Douleur au genou: votre bandelette ilio-tibiale est-elle la cause?

Comment prévenir les blessures en course à pied?

L’arthrose, arme de destruction massive? Voici comment la prévenir

 

Vous êtes présentement sur le site nord-américain. Cliquez ici pour visiter le site européen.

***

Ce site a été mis à jour le

3 juin 2020. Les informations contenues sur ce site vous sont fournies à titre informatif. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Consultez votre médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé. Toute reproduction est interdite sans le consentement de l’auteur. 

 

© Denis Fortier 2015-2020

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Social Icon