Vos émotions influencent-elle la douleur et votre espérance de vie?



Votre état psychologique influence-t-il votre douleur? Les émotions positives ont-elles un rôle à jouer sur votre espérance de vie? La santé de votre cou et de votre dos a-t-elle des interactions avec la santé mentale?

Mon article d’aujourd’hui vous présente des liens entre la santé physique et psychologique, notamment en ce qui concerne la douleur, les émotions, la dépression et l’espérance de vie.

Bonne lecture!

Denis


La dépression et les douleurs au bas du dos

Selon une étude réalisée auprès de 2446 jumeaux, la dépression augmenterait le risque de souffrir de douleur au bas du dos de plus de 50%. Les auteurs précisent que cette augmentation du risque serait indépendante du niveau d’activité de la personne ainsi que des facteurs génétiques et environnementaux.

D’autres liens existent entre la dépression et la santé du bas du dos. Par exemple, les symptômes de la dépression seraient parfois même un indicateur d’un moins bon pronostic, concernant la douleur au bas du dos et d’un temps de guérison prolongé. Dans ces circonstances, les traitements efficaces devraient idéalement être prodigués par des équipes interdisciplinaires qui intègrent les soins de plusieurs professionnels de la santé, comme des médecins, des psychologues, des ergothérapeutes et des physiothérapeutes. Vous trouverez ce type d’approche dans certaines cliniques de la douleur du réseau de la santé et dans plusieurs cliniques privées.

Et d’un point de vue plus général sur la douleur, 75% des personnes souffrant de dépression seraient aux prises avec des symptômes douloureux. Certains auteurs avancent l’hypothèse que le dysfonctionnement de certaines régions du cerveau impliquées dans la gestion des émotions pourrait être à l’origine de la douleur perçue par ces personnes, même en l’absence d’un stimuli douloureux.

L'anxiété, l'humeur et la hernie discale

La hernie discale est un diagnostic fréquent en présence d’un problème au bas du dos. Or, est-elle associée à votre humeur ou à quelconque manifestation psychologique? Il semblerait que oui, du moins, selon des chercheurs turcs qui se sont penchés sur les liens entre l'anxiété, les troubles de l’humeur et un diagnostic de hernie discale. Plus de 200 personnes ont été évaluées, dont près de 140 étaient aux prises avec au moins une hernie discale.

La conclusion de cette étude nous apprend que près d’une personne sur deux souffrant de hernie discale souffrait aussi d’anxiété et/ou de trouble de l’humeur. Plus précisément, 36% des personnes étaient anxieuses et 17% avaient un trouble de l’humeur. Notez qu'aucun de ces problèmes psychologiques n’était associé à l’intensité de la douleur.

la peur

La peur est certainement l’émotion la plus connue et celle qu’on souhaite éviter à tout prix. Il existe la peur des araignées, la peur du noir, mais aussi la peur du mouvement, soit la kinésiophobie. Celle-ci s’installe parfois après avoir subi un traumatisme, comme un accident d’auto, ou en présence de douleur chronique au cou, au bas du dos.

À force de vivre des expériences négatives pendant un mouvement, comme de la douleur, la personne craint de reproduire certains gestes, que ceux-ci soient reliés ou non à des activités précises. La kinésiophobie altère la qualité de vie et elle doit être considérée dans le plan de traitement. Une façon simple de la contrer est de reprendre les mouvements difficiles de façon très graduelle. La marche et les exercices en piscine sont de bonnes pistes de solution.

C'est gratuit!

Cliquez ici pour vous abonner à l'infolettre Conseils d'un physio et recevoir les nouveaux articles. Inscrivez votre courriel, puis cliquez sur «abonnez-moi».


Le stress et vos trapèzes

Le trapèze est un muscle qui s’étend de chaque côté de la colonne, du haut du cou jusqu’à la toute dernière vertèbre de la région dorsale, en passant par les omoplates et vos épaules. Il est donc un muscle clé de la santé du dos et du cou et les perturbations psychologiques peuvent influencer son activité. Les liens avec les changements de votre respiration ont certainement un rôle à jouer à cet égard. En période de stress, votre façon de respirer peut être modifiée, par exemple, en utilisant davantage les épaules plutôt que le diaphragme qui est associé au mouvement de l’abdomen. Aussi, l’état mental pourrait diminuer l’apport en oxygène de vos trapèzes.

les émotions intenses

On oublie trop souvent que plusieurs problèmes articulaires, notamment ceux du cou, sont causés par des agressions physiques comme de la violence conjugale ou familiale, celles-ci remontant parfois jusqu'à l’enfance. La mémoire associe parfois certains mouvements à des événements traumatisants, un peu comme on associe des parfums à des êtres chers, sans même sans rendre compte. Lorsque ces mouvements sont reproduits dans un contexte thérapeutique afin d’améliorer la mobilité et les capacités de la personne, il arrive que de vieux souvenirs remontent à la surface et qu’ils reproduisent des émotions particulièrement difficiles et intenses. Comme physiothérapeute, il n’est pas rare d’en être témoin pendant une thérapie.

Peu de recherches scientifiques ont été publiées sur l’association entre les émotions et la reproduction d’un mouvement. Or, plusieurs études ont été réalisées sur les liens entre la douleur, les émotions et le trouble de stress post-traumatique, que celui-ci provienne d'un événement survenu durant l’âge adulte ou l’enfance.

Par exemple, le fait d’avoir subi des abus physiques durant l’enfance augmenterait le risque de souffrir de douleur chronique à l’âge adulte; le dérèglement des émotions aurait un rôle à jouer à cet égard. L’inverse est tristement tout aussi vrai: les personnes souffrant de douleurs chroniques auraient plus souvent vécu de la négligence durant leur enfance, que la moyenne de la population, pour le dire ainsi. Aussi, le fait de souffrir d’un choc post-traumatique serait associé à une douleur d’intensité plus élevée et à une plus grande limitation fonctionnelle causée par la douleur. En d’autres mots, la douleur, même à intensité égale, perturberait davantage le quotidien de la personne.

On ne le dira jamais assez: les impacts psychologiques des agressions physiques ont d'énormes conséquences sur la douleur ainsi que sur la santé physique et psychologique de la personne. Encourageons les victimes à consulter. L’Indemnisation des victimes d’acte criminel met d’ailleurs plusieurs ressources aux services de la population.

Vous aimez ce blogue?

Pourtant, les meilleurs conseils ne se trouvent pas sur ce blogue, mais bien dans les livres de Denis:

- Conseils d’un physio pour une meilleure posture et des articulations en santé, un livre anti-douleur,

- 99 façons de prévenir les effets du vieillissement.

Demandez-les à votre libraire!


L'attitude positive améliore-t-Ele votre espérance de vie?

Quelle est la recette de longévité des personnes qui vivent plus de 100 ans? Il semblerait que leur attitude positive envers la vie y serait pour quelque chose. Une étude suédoise a notamment démontré que les centenaires seraient plus relaxes et moins susceptibles d’être anxieux que la moyenne de la population. Les émotions positives auraient aussi un effet protecteur sur les maladies, la dépression et les incapacités physiques.

  • Une personne qui voit le bon côté des choses s’adapterait plus facilement à une situation difficile et cela pourrait même pallier, en partie, ses incapacités physiques et diminuer les impacts sur sa vie.

  • Les personnes qui voient la vie sous ses meilleurs aspects seraient moins incommodées par la douleur. Par exemple, elles marcheraient sur de plus grandes distances, malgré la présence d’arthrose.

  • Être positif vous permettrait de développer davantage vos capacités à gérer la douleur et organiser votre vie en conséquence.

En plus des avantages d’avoir une attitude positive, la qualité de vos relations interpersonnelles et de votre entourage semblerait apporter une influence sur le fait de vivre jusque’à 100 ans. Vivre avec des membres de sa famille serait aussi un atout. Une étude réalisée auprès de plus de 7400 (!) centenaires chinois a démontré qu'une meilleure résilience serait associée à un plus bas taux de mortalité chez les personnes de 100 ans et plus.

Des livres pratiques et utiles

Denis Fortier est physiothérapeute et un clinicien expérimenté, minutieux et reconnu. Il est aussi auteur et chroniqueur à la radio et à la télé. Ses plus récents livres s'intitulent:

Demandez-les à votre libraire!

Cliquez ici pour retourner à la page principale du blogue.

Ou cliquez ici pour voir et entendre Denis qui vous présente son nouveau livre à V Télé.



 

Vous êtes présentement sur le site nord-américain. Cliquez ici pour visiter le site européen.

***

Ce site a été mis à jour le

22 mars 2020. Les informations contenues sur ce site vous sont fournies à titre informatif. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Consultez votre médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé. Toute reproduction est interdite sans le consentement de l’auteur. 

 

© Denis Fortier 2015-2020

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Social Icon