Comment prévenir le vieillissement: trucs et conseils à partager avec sa mère.



    Comment prévenir les effets du vieillissement?

    La santé n’est-elle pas la plus belle chose à offrir à quelqu'un et particulièrement votre maman? Pourquoi ne pas lui proposer de réaliser avec elle une activité qui, en prime, prendra soin également de votre propre santé?

    Mon article d’aujourd’hui se déguise donc en proposition-cadeau, vue sous l’angle de la prévention des effets du vieillissement, de la santé et de la qualité de vie.

    Bonne lecture!

    Denis



    1. Riez. C’est drôle comme ça fait du bien!

    Qui aurait cru qu’un spectacle de Lise Dion ou d’André Sauvé aurait des bienfaits sur la santé de votre mère (et sur la vôtre)? Pourtant, de nombreux chercheurs s’intéressent aux bienfaits du rire et des émotions positives, comme le soulagement et la perception de la douleur, la qualité de vie et l’anxiété.

    Plusieurs auteurs croient que les personnes qui mettent davantage l’accent sur les émotions positives auraient notamment une meilleure résilience. Ces personnes verraient aussi une diminution de leur risque de maladies cardiovasculaires, comme l’hypertension artérielle, particulièrement chez les aînés.

    D’un point de vue biomécanique, le rire apporte aussi plusieurs avantages, comme le fait de stimuler votre diaphragme, ce muscle de la respiration qui est étroitement relié à la santé du bas de votre dos. Et rire stimule non seulement l’inspiration, mais aussi l’expiration (essayez de rire sans expirer!) qui mobilise les articulations de votre cage thoracique, diminue le stress et favorise la détente musculaire.


    2. Prenez une marche ou l’escalier

    Que vous escaladiez une montagne avec votre mère, que vous parcouriez avec elle les rues de son quartier et même que vous marchiez, à son propre rythme, dans le corridor de sa résidence, la marche vous apportera des bienfaits immenses sur votre santé. J’en parlais d'ailleurs la semaine dernière à l’émission Médium Large avec Catherine Perrin et le docteur Alain Vadeboncoeur qui vantaient les mérites de la marche sur la santé. En plus de solliciter la force musculaire et l’endurance, elle contribue à diminuer les douleurs causées par l’arthrose, elle participe au maintien de l’équilibre et des fonctions cognitives. On l’oublie parfois, mais le fait de marcher stimule l’attention sélective, la planification motrice et l’interprétation par le cerveau des informations qui proviennent de nos sens.

    L’état de santé de votre mère ou de votre grand-mère s’est fragilisé? Raison de plus pour marcher avec elle. Rappelez-vous que plusieurs des personnes dont l’état de santé s’est fragilisé peuvent souvent augmenter leurs capacités physiques. Cela commence bien souvent par une meilleure force musculaire des cuisses et une augmentation des capacités motrices comme la marche.


    Voici quelques conseils qui vous permettront de profiter des bienfaits de la marche, peu importe le niveau de condition physique. Faites-le avec votre mère ou votre grand-mère en vous assurant que l’activité soit adaptée à ses capacités et que vous la pratiquiez dans un environnement sécuritaire.


    Conseil 1: marchez vers l’avant, mais aussi sur le côté et vers l’arrière. Cela stimule la programmation motrice, l’équilibre et la confiance en soi.

    Conseil 2: marchez quelques pas en gardant les yeux fermés, ceci favorise une plus grande utilisation de la proprioception, ce sens qui vous permet de connaître la position exacte de votre corps.

    Conseil 3: inscrivez-vous à un groupe de marche, les bienfaits seront multiples, notamment sur la motivation à bouger et sur le nombre et la qualité des interactions sociales, deux éléments qui posent souvent problème dans un contexte de vieillissement.

    Conseil 4: notez qu’une diminution rapide de la vitesse de marche, particulièrement chez les aînés, peut indiquer une détérioration de l’état de santé de la personne. Il est conseillé d’en discuter avec un professionnel de la santé.


    C'est gratuit!


    Allez au bas de la page pour vous abonner à l'infolettre Conseils d'un physio et recevoir les nouveaux articles. Inscrivez votre courriel, puis cliquez sur «abonnez-moi».

    3. Dansez


    La danse intègre plusieurs sens, dont l’audition, la vision et la proprioception. Il s’agit d’une activité agréable qui est associée à de meilleures capacités cardiovasculaires et cognitives, un équilibre accru, une coordination plus efficace et une plus grande qualité de vie. Afin de faire profiter votre mère des bienfaits de la danse, il est recommandé de la pratiquer de deux à trois fois par semaine durant des séances d’au moins 60 minutes. Et les gains se font sentir à tous âges. Par exemple, les personnes dans la trentaine et la quarantaine qui maintiennent de bonnes capacités cardiovasculaires auraient un volume cérébral plus élevé.

    Dans mon travail de physiothérapeute, il m’arrive souvent d’utiliser la danse chez des personnes souffrant de maladies dégénératives comme les maladies de Parkinson ou d’Alzheimer. Peut-être voudrez-vous en faire autant avec votre mère ou votre grand-mère?


    Souvenez-vous qu’il est possible de pratiquer la danse dans une multitude de déclinaisons et même lorsque la condition de santé de la personne l’empêche de prendre la position debout. Par exemple, on peut danser en étant assis ou couché. La danse permet souvent de réveiller des pans de la mémoire motrice en associant des airs connus à des émotions et à des schèmes de mouvements. Lorsque cela se produit, on vit des moments uniques et inoubliables.

    Vous aimez ce blogue?

    Pourtant, les meilleurs conseils se trouvent dans le plus récent livre de Denis: 99 façons de prévenir les effets du vieillissement. Demandez-le à votre libraire!


    4. Apprenez une autre langue

    Quelle activité stimulante que d’apprendre une deuxième langue avec votre mère, elle qui vous a d’abord montré la première, soit votre langue maternelle! Vous partagerez des moments valorisants et vous donnerez un coup de jeunesse à votre cerveau. Il est de plus en plus reconnu que d’apprendre une deuxième langue stimule les fonctions cognitives, et ce, peu importe l’âge à laquelle on s’y met. Cette activité force notamment le cerveau à réorganiser ses connexions nerveuses afin d’intégrer les nouvelles informations nécessaires à ce type d’apprentissage, comme si votre matière grise était une pâte à modeler qui s’adaptait aux besoins de la situation. Les scientifiques nomment cette propriété du cerveau: la neuroplasticité. Et il est doublement fascinant que les vertus de l’apprentissage d’une langue seconde s’avèrent, peu importe votre âge ou celui de votre mère.

    Les options sont variées en ce qui concerne le mode d’apprentissage, que ce soit des cours privés, une école de langue, une structure plus formelle offerte pour les étudiants libres dans les différentes universités ou des applications pour ordinateurs ou téléphones intelligents comme Duolingo. Des bienfaits semblables sont aussi observés chez les personnes qui retournent aux études ou qui participent régulièrement à des activités stimulantes cognitivement.


    5. Plantez un arbre ou des fleurs

    Faire des activités extérieures comme le jardinage permettrait d’être plus heureux, c’est du moins ce que prétendent des chercheurs britanniques qui ont mis sur pied une application qui demande à son utilisateur d’identifier le niveau de bonheur qu’il ressent selon le lieu où il se trouve. Les parcs et les environnements plus «verts» récolteraient la première place au palmarès des endroits où les personnes se sentent plus heureuses. Selon Ellen Langer, une professeure de psychologie de l’Université Harvard, le cerveau est fait pour être exposé aux changements, notamment comme ceux qui se déroulent perpétuellement dans la nature, au contraire des environnements intérieurs.

    Des guides pratiques et utiles

    Denis Fortier est un clinicien expérimenté, minutieux et reconnu. Il est aussi auteur et chroniqueur à la radio et à la télé.

    Procurez-vous ses plus récents livres en cliquant sur les hyperliens suivants:

    Vous souhaitez organiser une conférence en milieu de travail ou communautaire? Vous souhaitez demander à votre bibliothèque locale d'inviter Denis Fortier à présenter une de ses conférences?

    Cliquez ici pour obtenir plus d’informations sur les conférences de Denis Fortier.


    Cliquez ici pour retourner à la page principale du blogue.

    #vivremieuxetpliuslongtemps #prévenirlevieillissement #vivrelongtemps #prévenirlasarcopénie #conseilscontrelevieillissement #qualitédeviecheslesaînés

     

    Vous êtes présentement sur le site nord-américain. Cliquez ici pour visiter le site européen.

    ***

    Ce site a été mis à jour le

    22 mars 2020. Les informations contenues sur ce site vous sont fournies à titre informatif. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Consultez votre médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé. Toute reproduction est interdite sans le consentement de l’auteur. 

     

    © Denis Fortier 2015-2020

    • YouTube Social  Icon
    • Facebook Social Icon